Emmanuelle NESME

Emmanuelle NesmeTrès tôt, en me cherchant moi-même, ma passion des voyages m’a permis d’approcher l’immense diversité des individus et des cultures. C’est dans cette multitude que j’ai trouvé du « même » en chacun, si réconfortant, et caractérisant notre humanité.

Mon attirance pour la psychologie m’a tout d’abord fait suivre en 1999, un cursus universitaire classique en psychologie générale puis clinique et psychopathologique d’orientation plutôt Freudienne et Lacanienne.
Mes recherches se sont particulièrement orientées sur la question du féminin, du désir d’enfant et de la maternité.
En parallèle, dans ma quête de sens, des marches méditatives dans le désert m’ont conduite grâce à une série de synchronicités à me former à l’analyse symbolique des rêves et à la psychologie des profondeurs de C.G. Jung  à l’Ecole du rêve et des profondeurs de Pierre Trigano et Agnès Vincent (2001-2004).
Après avoir senti ce que j’ai de commun avec toute l’humanité, se pose la question de ma voie propre, du projet de mon âme. Émerger de l’inconscient collectif, vivre le plus intensément possible le chemin du soi qui nous pousse en permanence vers la différenciation. Dans cette quête, les rêves se révèlent être des guides puissants, nous proposant sans cesse des points de vue nouveaux.

Depuis 2010, mon travail s’enrichit d’une exploration chamanique du rêve à travers l’enseignement de Robert Moss.
J’anime avec Alain Fages et Florent Dechoz, des ateliers réguliers et conviviaux de contemplation des rêves, depuis 2005. Notre association le Chant des rêves, organise des événements cherchant à élargir notre champ de conscience par différentes approches.

Aujourd’hui je suis Psycho-praticienne, formée à la Gestalt thérapie analytique et à la Relaxothérapie analytique depuis 2009 par l’école parisienne «  Savoir psy », dirigée et animée par Pierre Coret et Elizabeth Leblanc.
Je consulte sur Montpellier où je propose des accompagnements thérapeutiques individuels ou de couple ainsi que des analyses individuelles de rêves.
La particularité de la Gestalt thérapie analytique est de s’inspirer à la fois de la Gestalt, née des grands modèles humanistes et de l’analyse Jungienne, issue de la pensée de K.G Jung.

La Gestalt qui s’enracine dans une perspective phénoméno-existentielle, propose une vision holistique de l’homme non séparé de l’univers. Elle travaille sur l’observation du processus qui se déroule dans l’ici et maintenant, la façon dont nous entrons en contact avec le monde et donc avec l’Autre. Elle donne une grande place au corps et aux émotions.

L’analyse Jungienne vient compléter le travail de la Gestalt en posant la question du sens de nos difficultés et de leurs origines dans notre histoire. Reconnaître, nommer, mettre en lumière des forces jusque là inconscientes, va permettre de nous réapproprier leurs énergies pour les mettre au service de la vie. Oser regarder nos parts d’ombre, c’est avoir accès à nos forces vives, qui mobilisées, peuvent mettre en route un processus dynamique de transformation en profondeur.
Pour conclure ma présentation, je peux dire que c’est dans la vie elle-même,  mes expériences, mes rencontres, mes joies et mes peines que se nourrit l’essentiel de ma formation.

Je ne résiste pas  à vous partager cet extrait de « l’âme et la vie », Buchet Chastel, p111, de C.G.Jung :
« Celui qui veut connaître l’âme humaine n’apprendra à peu près rien de la psychologie expérimentale. Il lui faut conseiller d’accrocher au clou la science exacte, de se dépouiller de son habit de savant, de dire adieu à son bureau d’étude et de marcher à travers le monde avec un cœur humain dans la terreur des prisons, des asiles d’aliénés, des hôpitaux, de voir les bouges des faubourgs, les bordels, les tripots, les salons de la société élégante, la bourse, les meetings socialistes, les églises, les revivals et les extases des sectes, d’éprouver sur son propre corps amour et haine, les passions sous toutes les formes. Alors, il reviendra chargé d’un savoir plus riche que celui qui lui aurait donné des manuels épais d’un pied, et il pourra être pour les malades un médecin, un véritable connaisseur de l’âme humaine. »

Renseignements : 06 14 82 15 25 ou, emma.nesme@yahoo.fr